05/05/2008

Terrine de raie aux poivrons grillés


Dès le déchargement des poissons dans les ports, des marchands de marée les achetaient, les lavaient, les emballaient puis les chargeaient par espèce, grosseur et qualité dans des paniers disposés sur des animaux de bât ou sur des fourgons conduits, nuit et jour, par les chasse-marée. Les plus véloces, depuis les principaux ports d'approvisionnement en marée de la capitale, mettent une vingtaine d'heures, plus ou moins, pour accéder au marché parisien. Arrivé vers trois heures du matin au marché en gros, la Halle à la marée, le poisson de mer frais est vendu aux enchères aux poissonnières - le commerce du poisson au détail est une activité féminine à Paris - aux pourvoyeurs des grandes maisons et aux économes des établissements religieux, dans l'ordre d'arrivée des chasse-marée ;

Florent Quellier, La Table des Français - Une histoire culturelle (XVe-début XIX siècle)




  • 1 aile de raie
  • 2 poivrons rouges
  • 2 poivrons jaunes (ou verts)
  • 50 g d'olives noires
  • 30 g de câpres égouttées
  • 1 court-bouillon instantanné
  • Huile d'olive
  • Sel et poivre
- Lavez et séchez les poivrons. Coupez les en deux. Enlevez les pépins.
- Posez les sur une plaque du four sous le gril et faites griller jusqu'à ce que la peau soit noire.
- Mettez les dans un sac plastique et laissez refroidir.
- Pelez et coupez-les en larges lanières.
- Salez, poivrez et couvrez-les d'huile d'olive.



- Pochez la raie dans le court-bouillon 15 à 20 minutes.
- Égouttez-la, enlevez la peau et effilochez la chair.
- Hâchez grossièrement les olives.

- Tapissez le fond du moule à cake de poivrons en jouant avec les couleurs.
- Déposez la raie puis parsemez d'olives et de câpres.
- Recommencez sur plusieurs couches et terminez avec des poivrons.

- Couvrez d'un film alimentaire et gardez au minimum 6 heures au réfrigérateur.



- Démoulez la terrine et coupez en tranches.


- Servez avec un filet d'huile d'olives ou une vinaigrette.

15 commentaires:

Didier Goux a dit…

J'ai copieusement testé : vous pouvez y aller en confiance...

la Mère Castor a dit…

ça semble faisable (pour moi qui suis un manche en cuisine) et bon.

joye a dit…

Élégante et jolie !

Mais où trouver de la raie cheumoé ?

Voui, Raie Charles, mais c'est pas pareil.

Godnat a dit…

;-)) ho ho ho Joye !

Kris a dit…

C'est François Fion qui aime beaucoup la raie... Désolé suis pas beaucoup là en ce moment...

Didier Goux a dit…

Mais enfin, Joye, on ne trouve donc RIEN chez vous ?! C'est bien la peine d'être la première puissance mondiale, tiens !

Catherine a dit…

Joye, vous pouvez essayer avec un autre poisson blanc.
Kris, couché !

larkeo a dit…

j'adore la raie et votre recette me semble plus que bonne et en plus elle est belle une fois présentée. Quel dommage que je ne supporte pas le poivron ! C'est pas la tout va falloir que j'adapte, moi !

Catherine a dit…

Oui, oui, adaptez et donnez moi des nouvelles. J'essaierais bien avec du concombre dégorgé et mariné dans l'huile d'olive. Qu'en pensez-vous ?

Catherine a dit…

Ah ! ou tomates séchées, basilic.
Tiens, on devrait faire un jeu !

Godnat a dit…

Zut, j'y pensais aux tomates séchées, mais pas eu le temps, c'était la soirée téléphone...

larkeo a dit…

la tomate séchée je suis pour ! J'ai plus de basilic les escargots ont tout bouffé ! Olives capres et persil plat ça serait pas mal non ? C'est quoi votre jeu ?

Catherine a dit…

Larkéo, je me disais, tiens tout le monde devrait y aller de son imagination pour remplacer les poivrons. Oui, oui, du persil plat, toujours et partout ! Et quelques anchois ?

véron a dit…

punaise ! ......l'aile de raie en terrine , voilà une belle idée !

Catherine a dit…

Allez ! Au boulot, Véron. Et donnez m'en des nouvelles.